AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "TIMER - Past" by Kan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kan
Coin-Coin des Carpates


Messages : 621
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 27
Localisation : dans ma mare ......

MessageSujet: "TIMER - Past" by Kan   Mar 8 Mar - 21:50

L'ancien forum allant etre out, je repost mon scenario, toute critique, avis, idees sont les bienvenues

La raison pour laquelle je le poste ? Le scenario est prévu pour être dessiner, je cherche encore le style (et j'attends d'avoir le niveau que je veux), je tiens a le dessiner pour moi-même, par plaisir, ou dans le cas contraire proposera a quelqu'un de motiver pour le dessiner, je sais pas encore ... N'étant pas scénariste dans l'âme, j'ai de sérieux doute quand a certains passage, et des conseil ou des correction de tournure de phrase seront les bienvenue..


ATTENTION: le texte est bourré de fautes, je le sais, donc n'en tenez pas rigueur si vous voulez éviter la crise cardiaque


BONNE LECTURE

TIMERS - PAST

Spoiler:
 


MERCI A CEUX QUI AURONT EU LE COURAGE DE LIRE JUSQU'AU BOUT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TontonBen
New'z


Messages : 14
Date d'inscription : 03/05/2011
Age : 21
Localisation : Caen

MessageSujet: Re: "TIMER - Past" by Kan   Mer 4 Mai - 0:32

J'ai tout lu, et j'ai tout simplement adoré! Le fait d'incruster un personnage historique est déjà un très bon point, et puis le choix de l'époque colle super bien au thème! Et le fait de préciser les dates rend le tout très agréable! L'intrigue est pas mal, les personnages sont intéressants, et les limites des pouvoirs sont bien délimités, ça te permet de les faire avançer en ayant une bonne excuse!

Pour passer au côté négatif (rassure toi rien de méchant), la seule critique qu'on peut te faire à mes yeux, c'est le manque de nuances. On arrive trop bien à faire la limite entre méchants et gentils, mais ce n'est que le début, peut-être qu'un retournement de situation est prévue! Sinon, pour ce qui est du personnage de Keno, ce n'est que le début, mais pense à lui mettre des défauts (et à Einstein aussi) histoire de ne pas sombrer dans le Blanc / Noir!

Sinon, rien à ajouter, à part : continue, y'a du potentiel!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kan
Coin-Coin des Carpates


Messages : 621
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 27
Localisation : dans ma mare ......

MessageSujet: Re: "TIMER - Past" by Kan   Lun 9 Mai - 13:02

Merci pour ta critique, en effet ce n'est que le debut, je ne cherche pas cacher les bon des méchant, ce que je cherche, c'est d'interroger le lecteur, qu'il se pose plein de question dont t'il ne trouvera les réponse que bien plus tard

Pour keno, pas de défaut ? mais pas de qualité précise non plus (pour l'instant)

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capitanioksa
New'z


Messages : 15
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 35
Localisation : Ariège

MessageSujet: Re: "TIMER - Past" by Kan   Lun 6 Juin - 17:28

Bonjour,
D'abord, je te conseille de lire et de comprendre le tuto suivant : http://md-board.forumactif.fr/t107-tuto-pour-creer-un-scenario , je pense qu'il t'aidera à mieux comprendre tes erreurs. Tous les scénaristes débutants se sont fait avoir.
Voici l'analyse que j'ai faite de ton texte :
En général :
- Beaucoup trop de fautes !!! avec les traitements de texte d'aujourd'hui ça se corrige tout seul !!! les fautes qui manque d'évidence, d'accord entres verbes et sujets ou tout autres compléments, ça peut se comprendre, il y a des choses qui ne sont pas forcément évidentes, mais l'orthographe, il faut y faire attention, car si ton texte est excellent, tes fautes te ferons passer pour un guignol, c'est dommage.
- Un « scénario » ou un « traitement » s' écrit au présent de l'indicatif !! ton texte est un récit, il n'a rien à voir avec la mise en forme du scénario. je te donnerai des exemples concret au fur et à mesure. Mais en gros, si tu ne met pas au présent, tu ne peux pas le transcrire en dessin, tu va comprendre plus loin.


Voilà l'analyse qui n'engage que moi, le méchant scénariste hin hin hin ! :-)  :

Citation :
Le Temps, cette chose si puissante et pourtant inaccessible pour le commun des mortels, régissant tout ce qui existe, permet aux journées de s'écouler, aux êtres vivants de tracer leur routes sur le chemin de la vie. Rien, en théorie ne peut l'arrêter, le Temps continuera sa course jusqu'à la fin de ce dernier. A travers l'Histoire, de nombreux chercheurs ont tente de le comprendre, voir de ''le'' contrôler, mais tous leurs efforts furent un échec, certains même, devinrent fous, en tentant de le comprendre.
Et pourtant, il existe des êtres particuliers, qui sont si sensibles au Temps, qu'ils sont capables d'interagir avec ce dernier, voir de l'utiliser comme bon leur semble. Ces personnes si particulières sont appelées, ''TIMER''. La plupart d'entre elles ne peuvent qu'avoir une influence limité sur le Temps, seul un certain nombre d'entre elles peuvent réellement le « contrôler » à leurs guise. 

Premièrement, c'est une introduction pour expliquer le thème de ta BD et les personnages, ça sert à rien car tu dévoile déjà ton sujet, quand tu sors toutes ses information, c'est comme si tu avais tous déballé, plus beaucoup de surprises... le lecteur de ta BD sais déjà de quoi ça va parler tout le long et les différents scénarii possibles … tu va avoir du mal à tenir le lecteur en haleine bien longtemps.
Deuxièmement, comment tu vas mettre tout ça dans les cases de ta premières pages, tout en rendant utile à l'histoire toutes ces informations ?
Je te conseille d'amener le lecteur à découvrir le thème (le temps) et les personnages ( les TIMERS )


Citation :
___LES TROXY___
 En l'année 1859, dans une ruelle de Main Street 

Bon choix de période et de lieu, ça fait penser à l'ambiance de la période de Jack l'éventreur 30 ans plus tard ou de sherlock holmes,

Citation :
 une prostituer fesait sont travail quotidien, ces cheveux roux boucle se mélangeait avec l'eau boueuse qui s'écoulait entre les pavés de la ruelle, de ces yeux jaunâtre luisait faiblement la lueur d'une lampe a pétrole poser a coter d'elle, elle portait une longue robe-rosé muni d'un bustier a lacet qui laisser deviner ces généreuse montagne jumelles, ces chaussure, ont été jeter en pagaille pour faciliter sont fameux ''travail''. 

Présentation d'une personne, pourquoi au passé de l'indicatif ? Est-elle à l'extérieur dans l'eau boueuse ou à l'intérieur à la lueur d'une lampe à pétrole ? Les deux ensemble ne sont pas logique. Ses cheveux traîne par terre pour être boueux ? Une autre chose, une prostituée de cette époque ne pratiquait jamais dans la rue en public, il y avais toujours des maisons closes ou dans leur domicile, la prostitution était déjà très réglementée à cette époque, fais attention à bien te renseigner pour la logique de ta BD, surtout que tu as pris notre réalité comme univers.
Je vais le mettre au présent, ensuite, je vais simplifier tes indications et les rendre plus clair. Maintenant, mets-toi à la place du dessinateur qui va devoir transmettre ton écrit en planche de dessin, lis ton paragraphe d'abord et ensuite, celui que j'ai rédigé, tu va voir la différence :

« L'an 1859, une nuit pluvieuse dans une ruelle de Londres. Vue sur une fenêtre illuminée. À l'intérieur, une prostituée est avec un client, ses cheveux roux bouclés et ses yeux luisent à la lueur de lampe à pétrole posée sur un meuble, elle porte une longue robe rose munie d'un bustier à lacet qui laisse deviner ses généreuses montagnes jumelles, ses chaussures rouges ont été jetées en pagaille sur le sol. »

Voilà, on a gagné une ligne et toutes tes informations importantes sont reprises et sont claires, toutes les autres informations n'ont pas lieu d'être, bien sûr, il manque des informations pour le dessinateur, des détails sur l'environnement, etc...

Citation :
 Le client dont elle s'occupait, loin d'être un apollon, avait les joue gonflée, le regard hagard devant une telle merveille (selon sont point de vue), bavant sur les hanches de sa ''compagne'', les nombreux boutons qui lui parsemait le visage le déformait au point de lui donner un apparence bouffi, de ces cheveux grisâtre mi-long sautait une puce de temps a autre, il portait un chapeau melon comme il était coutumes a cette époque la, un long veston qui lui descendait juste qu'au hanche, sont pantalon, d'où l'on devine un beige clair sous la couche de crasse, était ronger par les mites a telle point que ce dernier s'arrêtait un peu après les genoux.
Essaye d'y aller doucement mon beau, lui susurra t'elle.
Ne t'inquiète pas, j'ai touj... GLUPS, s'interrompit le client. 

Fautes, passé de l'indicatif, etc... si tu as suivi et que tu n'a pas encore éteint ton ordinateur de rage et que tu ne veux pas encore me mettre ton poing dans la figure, tu dois comprendre ce qui ne va pas. Ensuite, on ne met jamais de dialogue dans un traitement, les dialogues sont réservés au scénario mis en forme par case, donc à la fin du boulot de scénariste. Pour remplacer le dialogue, il faut donner la vue extérieur du genre, la prostituée susurre gentiment à l'oreille de son client d'être moins impatient, tu vois le genre ? Un bon point quand même, tu as mis des détails pour la prostituée et le client, tu comprend maintenant l'importance des détails vis à vis du dessinateur qui aura en charge de comprendre ta façon de voir les choses et les ambiances que tu veux mettre dans ta BD.

Citation :
 Deux énormes pieux ensanglanter lui traversait le thorax, le regard vitreux, ce dernier toussa deux-trois fois du sang sur sa compagne d'un soir avant d'être violemment envoyer voler dans les poubelles non loin d'eux. 


On en revient encore à la question intérieur ou extérieur ? Il pleut ou pas ? Pour suivre le paragraphe que j'ai rédigé, on peut dire qu'ils étaient près de la fenêtre et que le monstre à « poignardé » le client à travers la fenêtre et l'a projeté dans les poubelles dans la rue et menace la prostituée.
Citation :
Ce que l'on prenait pour des pieux était en faite les longue griffes osseuse d'une créature qui semblait à peine humaine. La créature mesurait environ 1 mètre 59 à vue de nez
 

1M59 à vue de nez ???? c'est un chiffre précis que tu donne... pour le dessinateur, si tu dis que la créature fais environ 2 mètres ça suffit pour qu'il visualise la hauteur du monstre par rapport au décors et aux personnages. Ou tu dis 1M59 précisément parce que ça aura une importance plus tard ( du genre il paye en classe1 aux autoroutes ), si c'est pas le cas, environ 2 mètres suffira.

Citation :
 un énorme bandeau d'une couleur rougeâtre relativement sombres lui couvrait la moitié du visage, de sa bouche à moitié cicatrisé s'échappait ce qui s'apparenterait à des plaintes d'outre-tombe, ces mains était muni de quatre doigts dont les deux doigts centraux était investie de longue griffes semblable à des os, sa peau était grisâtre et il était si maigre que l'on pouvait voir ces côtes ce dessiner sur son ventre, ces pieds était sectionné au niveau des mollets ce qui leurs donnait plus l'apparence de sabot que de pied, ce qui fesait d'ailleurs tituber l'étrange créature.
La créature se mit à s'avancer vers la prostitué encore traumatisé par ce quelle venait d'assister, la bête leva son bras prêt à la faucher,
-- pi.. pitié, bégaya-t-elle en larme. 

Sans commentaire, tu vois ce que je veux dire ?

Citation :
 – T'es au courant quelle ne prend que les billets ?, s'écria une voix inconnu.
La créature, stopper dans son élan tourna sont ''regard'' vers la source de cette voix, un homme, se tenait debout a l'entrée de la ruelle, il était impossible de distinguer son apparence, mis a part un long manteau qui lui descendait jusqu'au tibia. La chose, fit un pas vers son interlocuteur, quand soudain, le mystérieux individu disparus pour réapparaitre juste derrière la créature, un raie de lumière blanc fendit l'air et la tête de la monstruosité tomba sur le sol, suivi de son corps.
Grâce la lumière de la lampe a pétrole, elle pu mieux distinguer son sauveur, il tenait un sabre japonais sans garde dans sa main droite, le raie de lumière était du au reflet de la lampe sur la lame 

Ça doit être une sacrée lampe à pétrole pour créer un reflet éblouissant comme on l'imagine en manga !!! reste concret au maximum ou tu va perdre de la crédibilité. J'aime bien l'arrivée du héros, un brin de mystère qui tiens le lecteur, reste à ne plus le lâcher maintenant.
Une chose importante, ton héros DOIT être présent sur ta première page, c'est une des règles de la BD, même en arrière plan, du genre dans la première case, tu peux prévoir une ombre qui se cache sur un toit ou qui attend au pied d'un lampadaire. Pour le moment, c'est un Troxy qu'on vois en premier, ça implique que c'est un personnage important, alors que ce ne sont que des personnages secondaires.

Citation :
 il était coiffer d'un grand chapeau de style western, une grande bande qui descend du chapeau jusqu'au bas du dos, ces cheveux était d'un brun plutôt ordinaire pour ce que l'on peut voir dépasser de son chapeau. Il portait un gant noir a la main droite, il portait également un long manteau noir, il portai une étrange ceinture contenant plusieurs objets, qui, n'appartiennent surement pas a l'époque actuel, il porte notamment un pantalon noir et une chemise blanche.
- Ce … c'était quoi ?, demanda la jeune femme retrouvant peu a peu son calme.
- Un troxy, répondit l'inconnu.
- Un tro …. quoi ? S'étonna t-elle.
- Un troxy, il s'agit d'une aberration temporel, il sont apparue un peut partout dans le temps depuis environ 500 ans sur le temps des timers
Essayant de comprendre ce quelle venait d'entendre, elle entendit une musique sortir de son manteau, c'est alors qu'il sortie un petit objet métallique d'une de ces poches intérieur, il s'agissait d'un téléphone portable, il écouta son interlocuteur silencieusement, et après quelque minutes, il raccrocha. 

Sur quel réseau ??? Orange, SFR, Bouygues ??? Aucun réseau à cette période, ni traversant l'espace-temps qui est un chaos de distorsions magnétiques, manque de crédibilité, le mystère du personnage doit rester mais pas lui faire perdre de la crédibilité, ca passe dans l'humoristique mais pas dans ton style de BD.

Citation :
 Mais qui êtes-vous ? Demanda t-elle.
Keno, répondit – il avant de disparaître pour de bon, ne laissant derrière lui qu'une trainer de fumée. 

à la limite du crédible... il pleut ou du moins la route pavée est ruisselante... possible mais à trouver mieux je pense.

Citation :
 __EINSTEIN__
18 juin 1900, dans les rue de Zurich, un jeune homme déambule a travers les passant en pointant le nez vers le ciel, songeur.
Albert ?, appela une voix féminine.
Ah, Mileva, répondit le jeune homme.
Derrière lui, se tenait une jeune femme, vêtu d'un magnifique chapeau comme il était coutume de porter a l'époque, un sourire gracieux parcourait son visage et des yeux légèrement ferme montrait son affection pour le jeune homme. Elle portait une robe d'une couleur violette surplomber par un énorme ruban nouée au niveau du cou. En guise de chaussure elle portait des petite bottes d'un jeux de couleur brune clair et foncer. Quand au jeune Albert Einstein, il était vêtu d'un veston brunâtre, un nœud papillon rouge s'enroulait autour du colle blanc de sa chemise. Son pantalon était rayée sur un fond brun/gris en harmonie avec son veston, ces chaussure en pointe lui donnai un air distinguer malgré son jeune age.
Je t'ai chercher partout, tu est bien étrange depuis un certain temps, qu'est ce qui t'arrive ? S'interrogea-t-elle
Je cherche une solution, un moyen de faire avancer ce monde. Dit il avec une mine abattu.
J'ai du mal a te suivre...
Il met arriver une chose étrange, j'ai comme des sortes de vision, des formules qui me traverse l'esprit, je vois des machines étranges, des armes …. effrayantes. Je crois que je deviens fou.... s'inquiéta-t-il.
Mais non, tu n'es pas fou, ricana-t-elle, tu a toujours été un génie, et un mathématicien hors pair qui plus ait, tu n'a pas a t'inquiète pour ça, sa te passera et tu montera au sommet de la gloire scientifique, j'en suis convaincu.
Merci Mileva, ta compassion me touche beaucoup répondit-il l'air apaiser
Au faite, Marcel m'a montrer un laboratoire abandonne, que tu pourrai utiliser pour tes recherche, s'exclama-t-elle.
Sérieusement ?, cria-t-il enjouer. Ou ça ? Ou ça ?
Du calme voyons, ria t-elle, rejoint moi dans l'ancienne zone de recherche de l'armée, sa fait plus de 15 ans qu'il ont déserter la zone, je t'y attendrai a 15h.
J'y serai sans fautes.
Mileva s'éloigna et Albert la salua d'un geste de la main en souriant. Le lendemain, Albert arriva au porte du laboratoire en retard dû a sont sens de l'orientation désastreux. 

Bravo pour les recherches, pourtant... deux choses me choquent, la première étant que tu fais de Einstein un genre de médium, qu'il « voit » des choses, alors qu'un scientifique rationnel est tout l'inverse d'un médium, mais j'ai apprécié la folie des génies que tu lui as mis. La seconde chose qui me gêne, c'est que tu ais choisi Einstein plutôt que Nicholas TESLA, qui lui, à fait des recherches et expériences sur l'espace-temps et a réussi d'ailleurs... fais des recherches... comme « l'expérience Philadelphia en 1953 je crois » par exemple.

Citation :
 Au moment ou il allait ouvrir la poignée il entendit des voix a l'intérieur du bâtiment, croyant au retour des militaire, ce dernier grimpa a une gouttière pour voir ce que ce passait grâce au vitraux de l'édifice. C'est alors, qu'avec effroi il vit Mileva au prise avec d'étrange soldat, vêtue d'une armure étrange, semblant sortie d'un autre temps.
OU EST-IL ? Cria un individus massive semblant être leur chef. TU DEVAIT LE CONDUIRE A NOUS !
Il frappa la jeune femme si violemment quelle ce mis a saignez du nez. Pris de panique, Albert lâcha prise et tomba sur le sol alertant de ce faite les agresseurs. Il se mit a courir de toutes ces force la peur au ventre. Ses poursuivant le rattrapent vite, a portée, ils lancèrent dans sa direction une étrange sphère, quand soudain elle explosa, c'était une grenade, mais pas n'importe quelle grenade, car au lieu de flamme, l'espace-temps sur un rayon de 5-6m était fortement ralentit, le jeune Albert, incapable de bouger normalement, se fit capturer par les soldats. Les poursuivant l'amenèrent devant leur chef:
voilà donc le célèbre Albert Einstein, s'exclama-t-il, il est moins impressionnant que je ne le pensai eh eh.
Mais il n'a que 21 ans chef, répliqua un des soldat
JE LE VOIS BIEN IDIOT, cria leur meneur
Qu'est ce que vous me voulez a la fin ?, interrogea le jeune captif
Toi, ou plutôt ce qu'il y a dans ta tête, ton esprit entrevoit la ligne du temps, tu vois les avancer technologique futur et passe, ton cerveau et si développer qui va nous permet de contrôler le Temps lui-même, expliqua le chef, tu n'a que 2 solution devant toi, soit je tue ta copine, soit tu travail pour nous et elle vivra.
Ne fait pas ça … cria Mileva
TA GUEULE TOI !!! cria le chef
MILEVA, répliqua Albert fou de rage, vous me promettez … que vous ne lui ferez aucun mal ?
Tu a m'a parole.
Alors d'accord ... je vous aiderai, abandonna-t-il d'un air abattu
Emmenez le, ordonna le patron.
OUI CHEF, acquiesça les soldat qui l'accompagnai
Il ligotèrent le jeune homme, et grâce a un étrange dispositif, ils disparurent dans le méandres du Temps, ne laissant sur place que la jeune femme et son ravisseur. Il se tourna vers le visage de Mileva avec un sourire des plus terrifiant et dit.
Maintenant, je n'ai plus besoin de toi.
Il serra ces doigt puissant sur la gorge de la jeune captive, et malgré les supplication de la jeune femme lui écrasa la nuque avec un rire sadique, avant de disparaître pour rejoint ses hommes. 

Belle histoire, mais dialogues, passé de l'indicatif, etc... comme tout le texte.

Citation :
 __LE GENIE EN CAVALE__
Paris , 1995 les rue de la grande cite sont animer et pleine de vie, les bistrot battait leur plein quand soudain, une créature énorme et difforme défonça la vitre d'un restaurant, comme fuyant quelque chose, la créature avait une gueule semblable a celle des alligator sortant de la bouche d'un reste humain, ces biceps sur-dimensionner lui permettrai de démolir un mur de béton sans effort, une large crinière lui sortit de la tête et tombait jusqu'au épaule. Juste derrière lui, le poursuivant, se tenait Keno et la créature était évidemment un troxy. Il le poursuivit dans la rue, soudain le troxy se mit a faire un bond spectaculaire, de ces avant bras sortie des ailes en lambeau, l'empêchant de voler mais au moins de planer. Il atterrie sur le toit de l'immeuble et continua sa course, pour pouvoir le suivre, Keno, sectionna un lampadaire qui se pencha contre la paroi, l'utilisant comme rampe, le Timer pu suivre la créature sur les toit, pour combler sont manque de vitesse, il créa une bulle temporelle autour de lui, le temps s'y écoulait plus vite ce qui lui donnai, pour le monde extérieur, une vitesse sur-humaine, mais cette technique a un cout, ne pouvant reculer son propre « temps », il vieillit un peu plus a chaque utilisation, seul un timer assez puissant pour « reculer son temps » peut utiliser cette technique sans réel danger. Une fois sur les toits, il continua la poursuite mais stoppa sa technique au bout d'une trentaine de seconde, assez pour l'avoir a portée de tir,dans ces main il fusionna le temps futur et passé, deux espace temps qui ne peuvent normalement jamais se croiser. De leur fusion découle une puissante énergie, il l'expulsa en direction de la bête lui arrachant un bras au passage, la créature tomba comme une pierre dans les ruelle de Paris, après avoir rejoint le troxy, il dégaina son sabre, près a en finir,mais la créature n'avait pas dit son dernier mot, Keno fonça sur l'opposant, le troxy frappa des poubelle a proximité les projetant vers Keno, ce dernier tendit son bras vers l'avant, et d'un geste, créa un espace-temps plus lent permettant d'esquiver les projectiles sans difficultés. Le problème avec les troxy, c'est que, comme les timers, ne sont pas affecter par les changement temporelles, on ne peut donc pas ralentir, voir « stopper » l'espace-temps autour d'eux. Le troxy plaça son bras devant lui tentant de ce protéger, Keno le lui sectionna sans réfléchir a deux fois, dans un cri de douleur, la créature fit un bond prodigieux en arrière, pour ensuite foncer sur son bourreau, de sa mâchoire puissante, il tenta de lui arracher des membres, Keno se défendit avec son sabre,la force que déployai la bête le fit bascule en arrière et trébucha, la créature fondit sur lui gueule ouverte pour le dévorer, Keno, en réponse plaça la lame de son sabre devant lui et transperça la tête du troxy en passant par la bouche. Après quelque secondes immobile, Keno bascula la créature sur le sol par le coter. 

Je pense qu'il faut revoir la manipulation espace-temps, pourquoi n'a t' il pas utilisé une grenade comme celle pour piéger Einstein ? Ou une arme avec le même effet. Le monde entier est-il affecté ou est-on dans une cloche spatio-temporelle ?
Comment les impacts des attaques des Troxy passent-ils inaperçu dans notre monde réel ? Il faut faire attention quand on prend l'univers de notre réalité, il faut rester crédible, quand on mélange réalité et science-fiction, il faut que ça soit bien incrusté l'un dans l'autre, prend pour exemple les « X-men » ou « Superman », « Batman » et plein d'autres film et Bds de science-fiction qui prennent pour décors notre réalités.

Citation :
 Après avoir repris ces esprit, il commença a ce diriger vers la sortie de la ruelle pour boire un verre bien mérite, quand il entendit une supplique dans une ruelle annexe, un homme plutôt âgée se tenait allonger sur le sol a moitié évanouie. L'individu devait avoir entre 50 et 60 ans, des cheveux un peu gonflée vers l'arrière et une grosse moustache blanchâtre. Les rides sur son visage ne sont pas celle d'un homme de son age, mais plutôt celle d'un homme usée, pas sa situation ou autre. Il était vêtu d'une veste et d'un pantalon très user et rapiécer. Pensant avoir a faire a un quelconque ivrogne ou clochard, il allait passer son chemin, mais en regardant de plus près il reconnu le excellentissime Albert Einstein, en comprenant pas ce que cette illustre personnage fesait ici, il l'aida a se relever non sans mal et commencèrent a se diriger vers la rue principal quand soudain, un groupe de trois soldat en armure apparurent :
voilà le fugitif, s'écria l'un deux
Éliminons les témoins, proposa un deuxième.
Le soldat du centre fonça tête baisser vers Keno, matraque électrique a la main, de son pied il frappa dans la matraque qui la fit virevolter dans les air, puis enchaina avec un violent coup de pied dans le plexus de son opposant, qui ne fit que reculer de quelque pas. Einstein reprenant conscience, il pu ce tenir debout sans aide, laissant les main libre a Keno, il rattrapa la matraque qui retombai et porta un coup au niveau du cou de son adversaire, qui s'écroula vers l'avant, durant sa chute, Keno pris appui avec son pied sur l'épaule du soldat inconscient et bondit vers les deux restant, son pied droite alla se loger dans la tête du soldat de gauche, il fit un salto arrière grâce a l'appui de la tête, et atterri sur le sol, le dernier soldat commença son attaque arme lui aussi d'une matraque, Keno le para avec la sienne, et, avec son sabre le tailla le ventre, le laissant gisant sur le sol. Alors qu'il croyait débarrasser de leur problème une autre escouade plus nombreuse débarqua, ne voulant pas s'éterniser ici, il attrapa Einstein et stoppa le temps pendant 5 seconde, c'est le maximum qu'il pouvait tenir cette technique, pendant ce laps de temps il bondit sur le toit en ce servant des mur rapprocher de la ruelle comme des appuie, une fois le temps revenue a la normal, les soldat, étonné, voyait leur cible évaporer:
OU EST IL ? Cria l'un d'eux
Je ne sais pas, il était la et … l'instant d'après il avait disparu. Disait un autre
Retrouver le, et plus vite que sa, sinon on sera les prochain cobaye pour les expérience du patron, s'écria le premier
OUI CHEF !!! s'écria le reste de l'escouade.
Mais c'est quoi ce bordel ? Pensa Keno du haut de son toit en voyant la troupe se séparer pour couvrir plus de terrain
__L'EVASION__


Keno, emmena le célèbre savant dans un café une fois ce dernier suffisamment rétabli, le bruit des passants et moyen de transport provoquai une cacophonie légère donnant vie cette rue très commercial entre ces échoppe et ces café en pleine air. Albert prit un thé citronné, il n'était pas très familier avec les boissons alcoolisé qui selon lui, « abrutissait » les capacité cérébrale et logique des individus, Keno, lui prit un mélange de Vodka, Whisky, liqueur d'orange ainsi que d'autre alcool léger, le serveur fut d'ailleurs très étonné de cette commande "peu commune''. Après un long silence entre les deux hommes, Albert le rompu en premier:
Je sais que vous ne m'avez pas aider sans une bonne raison … Mais je tien tout de mémé a vous remercier.
Je n'ai pas pour habitude de régler des problème mineur, mais j'aimerai savoir ce que vous voulez ces soldat, leur tenue n'appartiennent pas a cette époque. répondit Keno d'un air songeur. Mais surtout qui était-il ?
Un léger tremblement, presque inaudible, fit secouer la table.
Il se font appeler les ''Disciples d'Adam'', il sillonne l'Histoire pour capturer des personnes qu'ils utilise pour leur expériences. Par je ne sait quelle moyen il ont eu accès a des technologie leur permet de ''plonger'' a travers le Temps et de l'utiliser dans certains cas,bien sur leur maitrise n'est que très limiter ….. du moins pour l'instant. Mais ces terme ne vous sont pas inconnue, n'est ce pas ? … M. le Timer... lui lança-t-il avec un regard accusateur.
OoOH ? S'étonna Keno stupéfait par cette remarque, Et qu'est ce qui vous fait penser ça ?
Tout d'abord vous n'avez absolument pas eu l'air étonné lorsque vous avez vu les armure des soldat bien trop avancer pour cette époque, comme si vous en aviez déjà rencontrer, n'importe qui de sensé, aurait pris ces jambe a sont cou, ou alors il s'agit d'un imbécile ou d'un simplet. Einstein continua son explication. Ensuite, quand vous avez parlez d'eux, vous avez employer les mots ''a CETTE époque'', signifiant que ce n'est pas la première que vous voyer, mais admettons, cela aurait très bien pu être un erreur de langage. Mais ce qui m'a donné ma certitude c'est le tremblement qui a secouer la table tout a l'heure, on entend absolument plus le bruit de la foule et des discutions, plus étrange, nous absolument seul, vous pourriez avoir arrêter le temps, mais tout d'abord il faut un puissance colossale pour l'arrêter aussi longtemps, et il y aurait toujours la peuple autour de nous. C'est en regardant ma montre que j'ai eu la réponse a ma question, vous nous avez englober dans ''une'' seconde, qui se répète indéfiniment. Pour empêcher les disciple de nous localiser je présume.
Keno l'applaudit avez un intérêt certain pour cette conclusion.
Vous n'êtes pas l'un des plus grand esprit de l'Histoire pour rien. Je suis admiratif. Ricana Keno satisfait. Mais d'où tenez vous ces information sur nous et la manipulation du temps ?
Et bien … ce n'est pas la première fois qu'il me pourchasse, a dire vrai … il m'ont déjà capturer. Sa c'est passer il y a plus de 45 ans, a l'époque je sortait tout juste de l'école de Zurich. Ma meilleur amie …, Einstein eu a cette instant un regard effondre, vidé, il repris sont souffle et continua sa triste histoire. Elle est venue me voir pour me dire quelle avait trouver un laboratoire désaffecter pour y pratiquer mes recherches, j'y suis arriver en retard, mais … elle n'était pas seul, les disciples était la aussi, a l'époque je ne savait rien d'eux. Et c'est alors que … que... par lâcheté j'ai fui, mais il m'ont vite rattraper après m'avoir repérer. C'est alors que leur chef me proposa un marcher, ou plutôt un chantage, je travaillait pour eux et il laissait Mileva en vie. Je du donc me résigner, pendant des année j'ai superviser toute leur recherche, jusqu'à il y a 15 ans, j'ai découvert …. qu'il l'avait tuer juste après avoir passer notre marcher. Il ravala sa salive. Ces salaud en riait en plus,continua-t-il furieux, il m'a fallu 12 ans pour pouvoir m'évader, j'ai fabriquer de nombreux objet pour m'aider a leur échappé, dont celui-ci.

Il sorti d'une de ces poche un étrange appareil, l'ensemble de l'objet ressembler un chronomètre, il était constituer de trois anneau en cuivre incruster les uns dans les autre, sur chaque anneau il y avait un curseur en métal, probablement du titane, en leur centre ce trouvait un étranger joyaux, on aura dit le mélange d'un rubis, d'un saphir et d'un topaze.. De l'autre coté de l'objet ce trouvai le cadran d'une montre d'artisanat plutôt ancienne. Sur les bord extérieur a l'appareil ce tenais des poignée en cuir pour un meilleur maintien de l'appareil dans la main, sur le haut, ce tenais un bouton un socle en plomb surplomber d'un bouton rouge, de chaque coter du socle se tenait deux petits bouton d'un rouge plus foncer.
Qu'est ce que c'est ? Interrogea Keno.
Il s'agit d'un appareil très particulier, je l'ai appeler ''l'Horloge de Chronos'',commenta le savant, elle permet a son utilisateur de plonger dans n'importe quel époque, les deux petit bouton sont les cotés permettent ''le plongeon d'urgence'', il sélectionne une époque au hasard et nous y envoie sur l'instant, j'ai du utiliser cette fonction pour m'évader car ils avait découvert mes intention, je n'avais pas le temps de choisir une époque précise. il possède aussi la capacité de ralentir, ou de stopper le temps durant un laps de temps de 30 seconde, mais cette dernière fonctionnalité consomme énormément d'énergie, mais elle m'a permet de leur échapper a de nombreuse reprise. Il possède quelque autre fonctionnalité très utile, je ne serait pas étonne qu'ils veuille mettre la main dessus. Il m'a fallu plus de 10 ans pour le mettre au point. Mais il possède encore certains inconvénients …
lesquelles ? Intéresser par l'horloge.
La pierre au centre de l'appareil est une ''Gemme du Temps'', une formidable source d'énergie stable mais extrêmement difficile a produire, voir quasiment impossible, il n'en existe qu'une vingtaine en ce monde. Elle est le cœur du système mais sont temps de recharge entre chaque plongeons et d'une semaine.
Il s'arrêta un instant, puis continua
Cela fait maintenant trois ans je plonge d'époque en époque pour leur échapper et de ''vous'' trouver.
Nous trouver ? Dit-il stupéfait. Mais pourquoi ?
Car vous êtes un peu comme les gardien du Temps, les disciple sont en train de construire une machine capable de puiser l'énergie du Temps directement a sa source.
MAIS SI IL FONT SA, IL ….. cria Keno en ce levant brusquement de sa chaise.
Contrôleront le Temps et plus rien ne pourra les en empêcher, pas même une armée de timers. Conclue Einstein. 

Sans commentaire, à approfondir.

Tu as une bonne idée, mais tu t'es attaqué directement à la réalité en lui rajoutant de la science-fiction, ce principe fonctionne très bien, parfois trop d'ailleurs, car ça met le lecteur dans une modification de sa réalité et ça le met dans l'interrogation, voire le doute pour certain.
Bref, pour débuter dans le scénario, c'est un mauvais choix je pense car tu peux très vite perdre de la crédibilité et le lecteur va décrocher un moment ou à un autre et c'est dommage pour la bonne idée qui a incité la BD. Je te conseille pour commencer de prendre la même idée mais de changer de d'univers pour la faire évoluer. Libre à toi de t'y attaquer quand-même, mais prend grand soin de prendre beaucoup de temps aux recherches et de fondre ta science-fiction dans la réalité par des références réelles et des croisements dans l'histoire passée qui va faire que ta BD va être crédible et peut-être remplir quelques chambres d'asiles psychiatriques.

J'espère t'avoir fais avancer sans un trop grand mal de tête, je te souhaites bonne chance et si tu as des questions, n'hésite pas, je te répondrai avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "TIMER - Past" by Kan   Aujourd'hui à 11:17

Revenir en haut Aller en bas
 
"TIMER - Past" by Kan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TIMER - 6 euro
» Que faire decouvrir a un first timer de 20 ans?
» Boitier comptage pour lap timer
» Tales of the Past
» L'Ombre du passé / The shadow of the past

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MD Board :: Créations :: Autres créations :: Écrits :: Scénarii-
Sauter vers: