AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tuto pour créer un scénario

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
capitanioksa
New'z


Messages : 15
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 35
Localisation : Ariège

MessageSujet: Tuto pour créer un scénario   Sam 5 Mar - 11:39

Bonjour,

je propose ce tutoriel d'écriture d'un scénario pour aider les dessinateurs aventuriers qui voudraient se lancer dans la BD.

Pourquoi le scénario ??? une histoire ne suffit t' elle pas ?

Eh beeennnn … non !! Vous allez comprendre tous ça ...

Une histoire est totalement différente du scénario, mais en quoi est-ce différent ?

Une histoire, c'est un texte qui sert à raconter des actions, alors que le scénario, c'est un texte qui sert à la mise en forme de l'histoire pour raconter des actions à travers une BD ou un Film. ( Et les deux, sans fautes d'ortaugrafe !! ) J'ai croisé sur ce forum des pitchs, des synopsis, des histoires et dans le meilleur des cas, des traitements mais pas encore de scénario à proprement parler …

Qu'est-ce que c'est que tous ces mots ? Pitch ? Synopsis ? Traitements ? Scénario ?

Un Pitch c'est la réponse à la question : « Que raconte la BD ? » en une phrase.

Un synopsis, c'est un bref résumé de l'histoire en quelques lignes.

Un traitement, c'est un synopsis développé. L’histoire y est développée
dans son intégralité. C’est un document assez long, pouvant atteindre plusieurs pages.

Un scénario de BD, c'est un texte qui décrit chaque cases, chaque dialogues et chaque décors.

Mais nous y reviendrons.

Il faudrait peut-être se rendre utile et commencer ce tutoriel, non ?

Eeuuuhhh oui … Mais avant, une petite introduction … La méthode que je vais vous présenter est à la portée de tous, la plus simple et la plus fiable de toute, à mon avis … C'est la technique de l'entonnoir !!! Et ca ne va pas vous rendre fou, promis, ni vous gaver … ( bon, ok, je sors … )

En quoi consiste la technique ?

Eh bien, c'est simple, ça consiste, à partir d'une idée, à créer une BD détaillée en passant par plusieurs étapes.

Quels sont ces étapes ? Comment fait-on ? Et pourquoi ?

Ooouullaaaaaa !! doucement, chaque choses en son temps … Commençons par le début.

Que veut-on faire ?

Avant de se lancer dans un scénario, il faut d'abord savoir ce qu'on veux faire, combien de pages ? Quel type ?

Pour prendre un exemple, prenons une BD de 41 pages type manga qui va se lire à la japonaise, à savoir de droite à gauche et de haut en bas.

Ça va raconter quoi ?

C'est là qu'il faut un « pitch », une phrase qui dit ce que va raconter notre histoire.

Pour notre exemple, c'est une jeune femme qui se dit être la mère noël et qui compte s'occuper d'un garçon malheureux.

Voilà pour l'idée à développer. Et ensuite ?

Le synopsis

Nous avons l'idée, mais on en est loin des 41 pages prévues … il va falloir développer. Passons à l'étape du synopsis. Dans le synopsis, À quoi ça sert un synopsis ? Eh bien, c'est simple, il y a plusieurs utilités à ça :

- Donner une intrigue à la BD, une ligne narrative directrice que le ou les protagoniste(s) vont devoir suivre.
- Donner au lecteur quelques indications sur la narration et lui donner l'envie de lire la BD.
- De présenter le projet à des éditeurs pour qu'ils aient envie d'aller plus loin et d'éditer la BD.

Que met t-on dans un synopsis ?

On y met la ligne narrative principale, le nom des personnages principaux, le lieux et un indice temporel.

Dans notre exemple, le synopsis serait : « Un soir de réveillon de Noël dans une grande ville japonaise, Santa, un jeune homme malchanceux qui déteste Noël, rencontre une étonnante jeune femme qui se dit être la Mère Noël et qui veux tenter de le rendre heureux pour la nuit de Noël. Cette jeune femme va faire son possible pour arriver à ses fins. »

Dans ce synopsis, on connait le ton du récit, on sait que c'est le réveillons de noël et que l'histoire va tourner autour de Noël. On sait aussi que le jeune homme nommé Santa est malchanceux, ce qui laisse sous-entendre qu'il y aura des passages humoristiques de situation provoquée par malchance. Il y a aussi des question indirecte que se pose le lecteur du synopsis, qui est vraiment la jeune femme ? Pourquoi elle veux absolument aider Santa ? C'est la combinaison entre les interrogations indirectes et les indications sur l'histoire qui va amener le lecteur à vouloir en savoir d'avantage.

Jusqu'ici, c'est facile, nous avons l'idée, l'histoire en générale et la fin de l'histoire que nous n'avons pas mit dans le synopsis pour laisser le mystère. Mais de notre côté, les scénaristes, on a besoin de tout savoir, et oui, on doit connaître la fin avant d'écrire le début. Faisons un point sur ce qu'on a :

des personnages principaux : Santa, un jeune homme malchanceux qui est né un 24 décembre, ses parents ne sont jamais là pour son anniversaire, d'où son mépris pour Noël et une jeune femme prénommée Mai qui est en fait la petite-fille du Père-Noël et qui à trouvé Santa grâce à son « radar à tristesse » et qui à le pouvoir de sortir des poissons de n'importe où. Elle peut transmettre la chance par un baiser.

À ce stade, il faut faire des fiches personnage beaucoup, plus détaillée que ce que j'ai fait plus haut à la va-vite, avec tout leur attributs, leur personnalité et tout ce qui les concernent. Ça permet de ne pas créer des incohérences dans la rédaction du scénario par rapport aux personnages face à des situations données.

Une histoires à leur faire vivre, à savoir Santa rencontre Mai dans la rue, elle décide de le rendre heureux en cette nuit de Noël, elle va réussir.

Est-ce que quelqu'un a deviné de quelle BD je parle ??


Voilà, à ce stade, il n'y a plus de surprise pour le scénariste, on sait ce qui va se passer et comment ça va se finir, du moins pour l'intrigue principale. Il faut savoir que l'intrigue principale est composée d' un incident déclencheur ( incident qui amène au nœud dramatique ), d'un nœud dramatique ( l'élément déclencheur qui va faire que le protagoniste se retrouve avec un objectif ) d'un climax ( ou d'un dénouement ) ( Tout les soucis trouvent leur solutions et le protagoniste arrive à atteindre son but ).



Maintenant qu'on à le synopsis, que doit-on faire ??? Eh bien c'est le début du travail !! On a l'idée principale, il faut donc continuer à développer l'histoire avec d'autres idées. Oui mais pas n'importe comment … Il faut structurer tous ça !! mais comment ??

La structure

La structure la plus logique c'est … ( roulement de tambours ) … un début, un milieu et une fin !! Eh oui, simple, non ? Ben en fait non, c'est pas si simple … il y a des règles encore une fois …

Dans le début, il faut qu'on y présente les personnages, qu'on présente où l'histoire se trouve dans le temps et dans l'espace ainsi que le climat de l'histoire. Il faut qu'à la fin de la première partie, on réponde aux questions par rapport à l'histoire: « qui?, où? et quand? », si c'est une BD humoristique, dramatique ou autres. Et tout ça dans les premières pages.


Ensuite vient le milieu, c'est là que l'histoire va se dérouler. Comment savoir qu'on passe du début au milieu ? Et bien souvenez-vous qu'on a une ligne narrative principale, et bien la fin de la première partie se termine au nœud dramatique de l'intrigue principale.

Dans notre cas, l'incident déclencheur sera la rencontre de nos deux héros.
Le nœud déclencheur sera que Santa est triste et Mai veux l'aider à être heureux le soir de Noël.

On a donc tout ce qu'il faut pour une première partie : Les personnages, un lieu, un incident déclencheur et un nœud dramatique qui donne un objectif. Nous l’approfondirons au traitement.

Et maintenant …


Le déroulement : Les séquences.

Et oui, il faut mettre de l'action ... c'est ça qui va faire que l'histoire va être attrayante, imaginez si on raconte l'histoire comme on l'a actuellement ! Ça va être un peu ennuyeux, non ? Donc trouvons quelques actions pour donner du soucis à nos deux personnages … Oui … mais combien … La solution est simple quand on connait la règle … une séquence prend de 3 à 5 pages en moyenne, donc, on peut se donner 10 séquences pour 41 pages.

Sans oublier qu'il y a déjà une action pour l'élément déclencheur et une pour la fin, ce qui nous donne pour la deuxième partie, 8 séquences.

Une seconde règle, c'est que une séquence = un lieu = une action = un temps.

Voici les idées que l'on peut trouver :

1) La mise en situation et la rencontre. ( Première partie: le début )
2) Santa pense que Mai est folle. ( Deuxième partie : le déroulement )
3) Santa bouscule des gens asocial, soucis et son dénouement.
4) Explications sur le mal-être de Santa.
5) Fête d'anniversaire de Santa.
6) Scène sur l'explication de Noël et Baiser d'enchantement de Mai pour donner la preuve de qui elle est et période de chance extrême pour Santa.
7) Mai est déçue et se dispute avec Santa, elle s'en va. Santa reste seul et a des remord.
Cool Santa va rechercher Mai pour lui demander pardon.
9) Transformation de Mai en Mère-Noël et ballade avec Santa.
10) Fin dans l'humour. ( Troisième partie : la fin )

Voilà pour les séquences en gros …

Passons à la fin …

La troisième partie.


La troisième partie sert à montrer la situation stabilisée pour le futur, ou à introduire un autre tome de l'aventure ou encore à finir sur une touche d'humour. Pour notre exemple, nous choisirons la troisième solution.

Mai revient chez Santa parce qu'elle n'a plus assez de magie pour rester chez elle.

Voilà, nous avons la trame de notre histoire. Reste à rédiger tout cela en un texte …



Le traitement.


Le traitement est le gros du travail d'écriture, le scénariste déroule toute l'histoire dans ses moindre détails, il est très important, car il permet de voir si l'histoire tient la route, il laisse apparaître les qualités et défauts de la narration, les problèmes de structure, les passages trop longs, les scènes inutiles ou au contraire manquantes. ca permet de mettre en évidence les erreurs que l'on peut faire. Le traitement décrit scène par scène le film dans son intégralité, mais sans découpage séquentiel à cette étape. Il ne contient donc pas de dialogues, ou bien très peu, si ceux-ci permettent au lecteur d’avoir une idée plus précise de la façon dont s’expriment certains personnages (argot, accents particuliers). Tous les personnages apparaissent dans le traitement, les intrigues secondaires sont présentes, ainsi que tous les décors. Chaque rebondissement doit être clairement expliqué.

Le traitement prend plusieurs pages en général. Pour un souci de clarté de lecture, il est bien de mettre un paragraphe par scène.

Nous avons donc pour notre histoire : ( pour plus de compréhension, je vais mettre des commentaires entre parenthèses qui ne paraissent pas dans le traitement normalement )

( Première partie séquence 1 )

Santa, un jeune homme qui semble ordinaire, est assis sur un bancs, dans une ville décorée, nous somme le soir du réveillon de Noël et Santa joue avec son appareil photo et repère une jeune femme habillée de façon sexy qu'il ne connait pas, il entreprend de la prendre en photo.

( Élément déclencheur, par cette photo, il attire l'attention de Mai, indirectement bien sûr )

Cette jeune femme, c'est Mai, elle se retourne, sourit et regarde Santa qui est gêné et interrogatif. Mai s'approche et prend contact avec lui en lui demandant de passer la nuit avec elle, ce qui provoque la méfiance et l'incompréhension de Santa. Voyant les réactions autours d'elle et se rendant compte de la mentalité des hommes, elle frappa Santa en lui faisant comprendre que ce n'est pas la version perverse de la question qu'il fallait prendre en compte. Mai se présente comme la Mère-Noël, la police n'étant pas loin et ayant vu le léger grabuge que la situation à produit, Mai se fait emmener par deux policiers. Santa est sous le choc. Pendant que Santa commence à regarder ses photos sur son appareil, Mai revient à la charge et l'interpelle à nouveau pour savoir pourquoi il est assis tout seul alors que la joie de Noël envahi la ville.

( Nœud dramatique, on sent ici que Mai ne lâchera pas l'affaire comme ça, elle s'est donnée un objectif : celui de rendre heureux Santa pour ce soir. )

( Deuxième partie : le déroulement. )

( Séquence 2 : Santa pense que Mai est folle et prend peur. )

Santa essaye de fuir Mai quand il apprend que ça a un rapport avec Noël, car il déteste Noël. Tout en courant, Mai lui demande de lui expliquer, elle n'avais jamais rencontré quelqu'un qui n'aime pas Noël. Santa court dans une allée de magasin, Mai le suit toujours, il y a du monde autour d'eux. Santa lui dit pourquoi il déteste Noël, c'est parce qu'il est né un 24 décembre et que ses parents l'ont appelé « Santa ». La nouvelle provoque un fou rire général. Ça rend Santa encore plus triste, Mai s'excuse et lui dit qu'elle ferait son possible pour le rendre heureux cette nuit de Noël. Santa demande à Mai de lui prouver qu'elle est bien ce qu'elle prétend être. Mai lui répond qu'elle va sortir un cadeau de son sac, après avoir fouillé un peu, elle sort un poisson de son sac. Mai lui dit qu'elle n'as pas encore trop de magie et qu'elle ne peut sortir que des poissons. Santa part en courant, mais Mai ne veux pas le laisser partir avant qu'il ne soit convaincu.

( Séquence 3 : Santa bouscule des gens asocial, soucis et son dénouement.)

Santa en tentant de fuir Mai, bouscule violemment un groupe d'homme. Etc …


He !! je vais pas tout vous faire quand même !! Et puis j'ai pas le temps !! Mais le principe est bien illustré, même si il faut normalement approfondir un peu plus. Il faut faire pareil pour toute les séquences, pour avoir toutes les indications précises du récit.


Quand le traitement est fini, vous avez fait le plus difficile et on peux commencer le scénario à proprement parler.

Il faut maintenant segmenter le traitement pour s'imaginer le rendu et le faire pour que le résultat donne satisfaction aux lecteur de la BD. Pour ça, il y a quelques règles simples à suivre.


Quelques règles de mises en forme pour la BD :

- La première planche est toujours à droite dans la BD standard et à gauche dans les mangas traditionnels.
- La dernière case de lecture de la page doit être une invitation indirecte à tourner la page.
- La grandeurs des cases déterminent le « tempo » du récit, ainsi que les moments fort du récit.


Commençons par segmenter le récit par planche.

Il est conseillé, si vous n'êtes pas le dessinateur, de se concerter avec lui car c'est là que va se décider les idées pour chaque planches.


Page 1 ( page seule à droite ) :


Santa, un jeune homme qui semble ordinaire, est assis sur un bancs, nous somme le soir du réveillon de Noël et Santa joue avec son appareil photo et repère une jeune femme habillée de façon sexy qu'il ne connait pas, il entreprend de la prendre en photo.

Page 2 et 3 ( double page, double planche, c'est un moment fort et ça va permettre de mettre en place le décor )


Cette jeune femme, c'est Mai, elle se retourne, sourit et regarde Santa qui est gêné et interrogatif. Mai s'approche et prend contact avec lui en lui demandant de passer la nuit avec elle, ce qui provoque la méfiance et l'incompréhension de Santa.

Page 4


Voyant les réactions autours d'elle et se rendant compte de la mentalité des hommes, elle frappa Santa en lui faisant comprendre que ce n'est pas la version perverse de la question qu'il fallait prendre en compte. Mai se présente comme la Mère-Noël, la police n'étant pas loin et ayant vu le léger grabuge que la situation à produit, Mai se fait emmener par deux policiers. Santa est sous le choc.

Page 5


Pendant que Santa commence à regarder ses photos sur son appareil, Mai revient à la charge et l'interpelle à nouveau pour savoir pourquoi il est assis tout seul alors que la joie de Noël envahi la ville.

Page 6


Santa essaye de fuir Mai quand il apprend que ça a un rapport avec Noël, car il déteste Noël. Tout en courant, Mai lui demande de lui expliquer, elle n'avais jamais rencontré quelqu'un qui n'aime pas Noël.

Page 7


Santa court dans une allée de magasin, Mai le suit toujours, il y a du monde autour d'eux. Santa lui dit pourquoi il déteste Noël, c'est parce qu'il est né un 24 décembre et que ses parents l'ont appelé « Santa ». La nouvelle provoque un fou rire général.

Page 8


Ça rend Santa encore plus triste, Mai s'excuse et lui dit qu'elle ferait son possible pour le rendre heureux cette nuit de Noël. Santa demande à Mai de lui prouver qu'elle est bien ce qu'elle prétend être. Mai lui répond qu'elle va sortir un cadeau de son sac, après avoir fouillé un peu, elle sort un poisson de son sac. Mai lui dit qu'elle n'as pas encore trop de magie et qu'elle ne peut sortir que des poissons.

Page 9


Santa part en courant, mais Mai ne veux pas le laisser partir avant qu'il ne soit convaincu. Santa en tentant de fuir Mai, bouscule violemment un groupe d'homme. Etc …


ce qu'il en ressort pour chaque planches, on a une idée plus précise de ce qui va être créé. Que fait-on maintenant ? Eh bien on continue notre entonnoir … on précise et on écrit …

Le scénario final à la case.

Cette partie doit être faite avec le dessinateur impérativement, car il faut allier les désirs de ce dernier avec les règles de la BD, et les arranger au mieux pour faire passer ce dont on veut faire passer.

Lors de ma discussion avec mon dessinateur sur la page 1
( c'est pas vrai bien sûr, n'étant pas le scénariste de cette histoire, je n'ai jamais rencontré ce dessinateur, qui ne doit surement pas parler français d'ailleurs … C'est un dialogue imaginaire pour illustrer un exemple de dialogue entre un scénariste et le dessinateur )
Il me dit qu'il aimerai mettre les deux personnages principaux en grand et au premier plan et que l'histoire de leur rencontre serait au deuxième plan. Je lui répond qu'il ne fallait pas oublier les règles de planches et le sens de la narration, qu'il serait déconseillé de mettre un personnage dès la première case et finir par l'autre personnage à la dernière, ça n'incite pas le lecteur à tourner la page, même si le personnage en question est mignon ou mignonne. D'où la décision d'inverser la diagonale pour l'image des personnages, nous mettrons donc Santa en grand en haut à gauche et Mai en bas à droite. ( je vous rappelle que nous sommes en Manga traditionnel, donc nous lisons de droite à gauche et de haut en bas ).

Ensuite, l'histoire … sur la page. J'aime les photos, donc j'ai collé un appareil photo à Santa, je sais que ça peut passer le temps. J'ai dis au dessinateur qu'il me fallait quelque chose qui attire l’œil de Santa, jeune homme célibataire, qui ferai rencontrer les deux personnes. Le dessinateur me dit que ce serait pas mal de dessiner une mini-jupe à Mai pour la rendre plus attrayante et que l’intérêt de Santa se trouverai, comme dit Alain Souchon, sous la jupe des filles … Et oui l'idée n'est pas de moi !! Je le jure sur la tête des escaliers !! ( imaginaires eux aussi d'ailleurs … ) Bref, revenons à nos moutons … j'ai donc imaginé l'intérêt de Santa dans la première case, il me fallait aussi préciser que c'est son intérêt et pas que du mien … Euh je veux dire, celui du dessinateur … J'ai donc dû insérer une case précisant que le costume était beau.

Il fallait aussi que je fasse passer les interrogations de Santa dans une autre case. Il fallait que je trouve une idée pour la dernière case … Le dessinateur me dit qu'il fallait dessiner les personnages de face pour que le lecteur fasse connaissance avec eux … et là j'ai eu l'idée de mettre sur cette dernière case de la première page, le pauvre Santa qui se fait griller à mater la jeune femme, vu que cette dernière allait être dessinée nous regardant. Après cette discussion avec le dessinateur, nous nous sommes mis d'accord sur la première planche dont voici le scénario final.

Page 1 / Type 1-3-2

Le type de la page pour cette exemple est 3 lignes de vignettes, la première est composée d'une seule vignette, la deuxième de trois vignettes et la troisième de 2 vignettes.

Case 1


Phrase du récitatif : « La nuit magique du 24 décembre. » en haut de la case.

Dessin de la mini-jupe et de la culotte de Mai.

Case 2 ( ¼ ) <== Correspond à la largeur de la vignette par rapport à la largeur de la planche.

Vue sur le dos de Mai qui marche. Elle est habillée en uniforme d'écolière, mini-jupe et culotte apparente. Elle a un bandeau dans les cheveux avec un nœud.

Dialogue bulle fermée : « Mec, les uniformes de nos jours sont merveilleux. »

Case 3 ( ¼ )


Vue sur Santa assis sur un banc sur un trottoir d'une ville. Il a un appareil photo à la main posé sur son œil.

Dialogue bulle fermée : « Je me demande de quelle école elle est ? Viendrait-elle d'un collège ? »

Case 4 ( ½ et hauteur 2/3 )


Gros plan sur Santa assis sur un banc, un appareil photo dans sa main et sur l’œil.

Dialogue Santa : « oh! »

Case 5 ( ¾ et hauteur ½ )


Dessin du buste de Mai de profil qui viens de se retourner et qui nous regarde.

Phrase du récitatif en tout petit : « sfx : battement de cœur. » en bas de la case.

Case 6 ( ¼ )


Gros plan sur l’œil expressif de Santa, l'appareil photo au niveau de sa bouche.

Dialogue bulle explosive : « ?! »



Voilà la première planche scénarisée finie avec comme convenu les deux personnages et leur début de rencontre. La dernière case incite bien à tourner la page pour savoir ce qui va se passer ensuite, les buts sont atteint pour cette page, il reste plus qu'à faire pareil avec toutes les autres planches … en respectant les règles du formatage de BD.

Voilà ce que donne la première planche :

Spoiler:
 

Voilà en gros comment se passe la création d'un scénario, ca prend du temps de faire un scénario, les idées d'actions que l'on compte faire faire aux personnages doivent être mûrie, pour ma part, quand j'ai une idée, je la garde en tête, si elle est toujours là le lendemain, c'est qu'elle est pas mal, si elle est encore là la semaine d'après, c'est que c'est une excellente idée !!

J'espère que ce tutoriel vous aidera pour la créations de vos propres BD. La méthode présentée ici est, à mon avis, adaptée et adaptable à tous, ça passe partout.
Ce tutoriel présente la méthode en gros, c'est à dire qu'il y a encore plein de choses à savoir, mais je ne voulais pas vous assommer de règles barbantes qui ne ferait que risquer de vous induire en erreur et à vous perdre dans les méandres de la narration.

Si ce tutoriel vous a plu, j'en referai avec plaisir sur des points plus précis comme construire une histoire qui captive les lecteurs, comment créer des personnages, comment les faire évoluer par rapport à un décor, par rapport à leur caractères, créer un bon antagoniste au protagoniste, savoir temporiser sa BD, savoir mettre en place ses idées pour éviter que les lecteurs s'ennuient et pleins d'autre précisions utiles qui peuvent faire de vos BD, des œuvres d'art.

Pour ceux qui n'ont pas trouvé la BD sur laquelle je me suis penché, c'est un manga de 1998 intitulé « itsudatte my santa! » de Ken Akamatsu, dessinateur de « love hina » et traduit par PPMAX/MYTHOS téléchargeable gratuitement sur megaupload.com 0TFUW9FQ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit LU
Membre d'Honneur


Messages : 772
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 27
Localisation : Dans ton ...

MessageSujet: Re: Tuto pour créer un scénario   Sam 5 Mar - 12:06

Va te présenter avant de poster quoi que se soit s'il te plait Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capitanioksa
New'z


Messages : 15
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 35
Localisation : Ariège

MessageSujet: Re: Tuto pour créer un scénario   Sam 5 Mar - 12:09

je suis entrain de le faire Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagenarr
MD's Adept


Messages : 535
Date d'inscription : 03/03/2011
Age : 24
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Tuto pour créer un scénario   Sam 5 Mar - 13:23

cool ca ! ca va bien m'aider merci ! par contre c'etait ch*** a lire ^_^ mais bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tuto pour créer un scénario   Sam 22 Mar - 10:15

Super tuto pour moi qui a un projet manga!!Bravo pour tous ces détails très instructifs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tuto pour créer un scénario   Aujourd'hui à 15:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Tuto pour créer un scénario
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [REQUETE] TUTO POUR UTILISER HD2 EN MODEM ?
» tuto pour vendre sur DEVIANTART
» [REQUETE] Tuto pour mettre à jour une ROM NAND ou ZIP ?
» Tuto pour l'utilisation de AluminiuPg5
» demande du tuto pour faire pivoter une vidéo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MD Board :: Apprendre et Partager ! :: Techniques de dessins :: Bande dessinée : Conception-
Sauter vers: